ARTICLE 14 : Des comédies musicales mythiques à ne pas rater

Hello ! Ma rentrée en deuxième année est bientôt et d’un côté j’ai hâte de reprendre les études et de voir mes amis et de l’autre j’ai pas enviiiiiiiiiiiie… Je veux rester en vacannnnnnnnnces… Après avoir revu pour la 1343020ème fois Les Demoiselles de Rochefort je me suis dit que faire un article sur les comédies musicales mythiques à voir au moins une fois dans sa vie. Je vous en présenterai 5 et j’essayerai à l’avenir de vous en présenter plus !

La première comédie musicale sort en 1927. Le chanteur de Jazz raconte l’histoire de Rabinowitz qui est un chanteur de synagogue. Il voudrait que son fils Jackie lui succède. Mais celui-ci préfère le jazz. Son père le chasse, contestant son rêve mais Jackie devient célèbre sous le nom de Jack Robin. Depuis, de nombreuses comédies musicales passant de Hollywood à Bollywood ont fait perdurer la comédie musicale, chacune ayant sa propre approche artistique. C’est donc pour cela que j’ai décidé aujourd’hui de vous donner mes comédies musicales à ne pas manquer. Mon classement ne sera pas hiérarchique car il est difficile pour moi de choisir quels sont les meilleurs car pour moi ce sont tous de très bons films.

Enjoy !

DEVDAS (2003, Sanjay Leela Bhansali)

Devdas

Devdas est une comédie musicale fait partie des nombreuses adaptations d’un grand classique de la littérature indienne ; le roman de Chattopadhayay écrit en 1917.J’ai vu ce film quand j’étais petite et il m’a toujours mis des étoiles dans les yeux avec les travellings de longueurs prodigieuses, les acteurs qui sur jouent et dansent incroyablement bien, leurs somptueux costumes et les décors incroyables. C’est un typique film Bollywoodien, et un des meilleurs selon moi. L’histoire se déroule en Inde au début du XXème siècle. Paro (Aishwarya Rai) et Devdas (Shahruck Khan) sont deux amis d’enfance, mais Devdas doit déménager à Londres pour étudier le droit. A ses 2à ans il retourne en Inde, n’ayant jamais oublié Paro malgré les 10 de séparation. Cependant nos tourtereaux font partie de classe sociales différentes car Paro est la fille d’une comédienne et Devdas est fortuné. La mère de ce dernier s’oppose donc clairement à cette union. Le cœur brisé, sombre dans la tristesse lorsque Paro épouse un veuf, vieux et riche. Il sombre ensuite dans et dans les maisons closes. Chandramukhi, partageant le même amour pour Devdas que Paro, ne peut rien y faire.J’ai adoré ce film pour ses décors et sa musique digne d’un conte de fées. Les danses (comme le bharata natyam et le kathakali) et les chansons de tristesse, de joie et de bonheur sont montées en séquences fluides et somptueuses qui nous rendent tous enthousiastes et émerveillées.

LE MAGICIEN D’OZ (1946, Bert Lahr)magicien-d-oz-affiche-81881

Qui ne connaît pas ce film ? Ça raconte l’histoire de Dorothy, une jeune orpheline, qui vit chez son oncle et sa tante avec son petit chien. Sa vie pourrait être merveilleuse mais malheureusement son institutrice déteste son petit chien. Un jour, un ouragan sévit et emportera son chien et sa maison. Tout a disparu. Dorothy fait un rêve où elle se trouve transportée au royaume magique de petites êtres appelées Munchkins à la recherche de son chien. Les Munchkins sont des gentils nains protégés par la bonne fée du Nord mais menacés par la méchante fée de l’Ouest. Pour retrouver son chien, Dorothy doit s’emparer des chaussures rouges de la mauvaise fée et aller voir le magicien d’Oz dans son palais d’Emeraude. Elle croisera la route un épouvantail en manque de cerveau, un homme de fer blanc en manque de cœur et un lion en manque de courage. Ils iront tous main de la main en espérant que le magicien d’Oz réalise leur vœu.  C’est un film cultissime pour la chanson « Over the rainbow » qui a limite eu plus de succès que le film même ! La chanson a été reprise par le chanteur hawaiien appelé Iz (Il me semble que c’est son nom). Le film a fait le battre de millions d’américains à sa sortie et a suscité encore beaucoup d’émotions à travers des générations. Le film musical, l’un des premiers du genre, se distingue par ses costumes extrêmement réussis, ses décors très colorés, ses effets-spéciaux de grande qualité pour l’époque et l’interprétation de Judy Garland, seulement âgée de 15 ans à l’époque qui a gagné un oscar pour sa prestation.

WEST SIDE STORY (1962, Wise et Robbins)

18629177.jpg

L’histoire prend place dans les années 60 (à peu près) dans un des bas quartiers de New York, le West Side. Deux gangs se battent pour le territoire ; Les Sharks, des immigrés portoricains et les Jets, des américains. Ils se provoquent et se battent sans cesse. Un jour pendant un bal ou les deux gangs ennemis seront réunis, un ancien membre des jets appelée Tony tombera fou amoureux de Maria, la sœur de Bernardo qui lui est le chef du gang des Sharks. S’ensuit alors une histoire d’amour à la Roméo et Juliette presque impossible entre deux gangs opposés. 10 oscars de gagnés pour ce film considéré comme la meilleure comédie musicale qui existe. Les chorégraphies et chansons rythmées par les bandes-son de Bernstein font rêver et restent encore une grande inspiration pour les comédies musicales qui ont suivi. Ce qui fait le succès légendaire de ce film c’est surtout la merveilleuse actrice Natalie Wood qui a fait une merveilleuse performance dans le rôle de Maria, et aussi George Chakiris qui malgré son rôle secondaire, est une des vedettes du film.

CHANTONS SOUS LA PLUIE (1953, Donen et Kelly)

affiche

Le cinéma est encore muet à Hollywood. Don Lockwood et Line Lemont en sont le couple star. Quand le cinéma parlant sort, le couple doit radicalement changer pour s’accommoder à ce nouveau genre. Don Lockwood maîtrise le cinéma parlant cependant sa compagne Lina a une voix désagréable qui va menacer le succès du duo.  Une doublure sera alors engagée, Kathy. Cependant celle-ci posera problème entre Don et Lina car cette dernière la considérera comme un obstacle. Tous les critères d’une comédie musicale sont réunis ; le chant, la danse, les belles tenues, la joie, un beau décor, le talent… Que demandez de plus ?

LES DEMOISELLES DE ROCHEFORT (1963, Demy)

20532666.jpg

Solange et Delphine sont deux jumelles vivant à Rochefort. L’une est rousse et enseigne le solfège, l’autre est blonde et enseigne la danse. Toutes deux rêvent de trouver l’amour et de quitter Rochefort pour Paris. Pour le moment, elles doivent rester à Rochefort avec leur mère, Madame Yvonne qui tient un café-restaurant et élève un petit garçon, Boubou. Maxence, marin passionné de peinture cherche son âme sœur avec qui il pourrait vivre sa vie. Andy Miller est un danseur américain qui lui cherche celle avec qui il pourrait partager sa passion et ses rêves. Et c’est lors de la grande foire de Rochefort que tous ces chemins vont s’entrecroiser ! C’est un des films de mon enfance que ma mère m’a montrés car c’était également un film de son enfance. Ce qui m’a le plus marqué, comme en général dans les films de Jacques Demy, c’est les tenues et les danses roses et jaunes de Solange et Delphine.

Voilà ! J’espère que cet article vous aura plu et on se retrouve la semaine prochaine ou je vous parlerai d’une artiste que j’aime beaucoup 😀 

Abonnez vous au blog pour être averti à chaque article et vous pouvez également me trouver sur instagram (evarmageddon) et twitter (3varmageddon) !

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s